Parties et fonctions de l’intestin grêle

L’intestin grêle se trouve entre l’estomac et le gros intestin et est se décompose en trois parties bien définis :

  • DuodenumLe duodénum est la première partie de l’intestin grêle. Il se trouve juste après l’estomac, ce qui en fait également la partie de l’intestin grêle qui a le plus de liens avec cet autre organe. En fait, c’est dans le duodénum que sont sécrétés les sucs hépatiques et pancréatiques, qui sont fondamentaux pour la digestion des aliments.
  • JéjunumJéjunum : le jéjunum est la partie de l’intestin grêle qui suit le duodénum. Elle se caractérise par la forme bien connue d’un tube à l’aspect irrégulier qui tourne sur lui-même. Dans le cas du jéjunum, c’est la partie irrégulière de l’intestin grêle qui se trouve dans la moitié supérieure de l’intestin grêle (sauf pour le duodénum). Il est difficile de la différencier de l’iléon car il n’y a pas de séparation aussi tangible que dans le cas du duodénum. Parmi les principales différences, il faut noter que cette partie de l’intestin grêle a un diamètre un peu plus grand que l’iléon, ainsi qu’une plus grande quantité de villosités intestinales.
  • IleonIléon : La dernière partie de l’intestin grêle est l’iléon, qui correspond à la moitié inférieure de l’intestin grêle. L’iléon est situé après le jéjunum et se termine dans le gros intestin. Il se distingue du jéjunum par un diamètre un peu plus petit et par des villosités intestinales moins nombreuses.

La fonction principale de l’intestin grêle est de l’absorption de la plupart des nutriments qui atteignent notre corps par l’alimentation. Cela se produit après que les aliments aient été digérés à la fois dans la bouche et dans l’estomac. De plus, grâce aux sucs hépatiques et pancréatiques qui sont sécrétés dans le duodénum, les aliments atteignent l’intestin grêle sous une forme presque entièrement liquide, ce qui facilite l’absorption des nutriments.

L’absorption des nutriments se fait par contact de ces derniers avec la paroi intestinale, ce qui explique pourquoi il s’agit d’un organe si long et si plissé. En effet, la surface interne de l’intestin grêle est entachée d’irrégularités sous forme de villosités intestinales qui, en plus de permettre l’absorption des nutriments, permettent également d’agrandir la surface par laquelle cette absorption a lieu, faisant de cet organe l’un des plus efficace du corps humain.

L’intestin grêle, comme tout autre organe du corps, peut rendre malades et douloureux les patients qui souffrent d’un problème lié à celui-ci. Certains des les maladies les plus courantes liés à cet organisme sont les suivants :

  • Maladies vasculairesLa maladie se trouve généralement dans l’intestin grêle en raison du nombre élevé d’artères et de veines entourant cet organe (nécessaires pour que les nutriments passent dans le sang). Ce type de maladie se manifeste généralement par des hémorragies qui affectent la zone intestinale et, selon les cas, peuvent entraîner une gravité plus ou moins grande.
  • La maladie cœliaqueIntolérance au gluten : il s’agit d’une maladie caractérisée par une intolérance au gluten, une protéine présente dans certaines céréales telles que le blé, l’avoine ou l’orge. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui, parmi différents symptômes, provoque une atrophie des villosités intestinales, ce qui entraîne une plus mauvaise absorption des nutriments ingérés.
  • La maladie de CrohnLa maladie de l’intestin se manifeste par une irritation et une inflammation des parois intestinales. Elle se manifeste généralement principalement dans la zone de l’intestin grêle correspondant à l’iléon, ainsi que dans une partie de son prolongement dans le gros intestin.
  • Les tumeursTumeurs : Les tumeurs peuvent se produire dans de nombreux organes du corps, y compris l’intestin grêle. La présence de tumeurs n’implique pas nécessairement qu’il s’agisse de tumeurs malignes. Toutefois, ce sont les médecins qui détermineront la nature des tumeurs et le traitement le plus approprié dans chaque cas.